Our Labels

Les labels affichés par des produits comme étant “naturels” ou “exempts de” certaines substances toxiques ne sont, dans la plupart des cas, pas garantis, car l’usage de ces termes de marketing devenus populaires n’est pas réglementé. Dès lors, nombreux sont les consommateurs convaincus à tort d’acheter des produits contenant exclusivement des ingrédients naturels, ayant subi un traitement minimal et exempts de tout agent chimique ou parfum synthétique. En fait, il convient de ne se fier qu’aux allégations de produits certifiés par un organisme indépendant. C’est pourquoi Pureté bio s’engage à garantir toute allégation communiquée par l’usage de labels de très haute qualité, conformes à des cahiers des charges et des contrôles des plus exigeants.

  • Les produits cosmétiques de Pureté bio jouissent de la certification émanant de l’instance internationale renommée ECOCERT Greenlife (fondatrice de COSMOS – Cosmetic Organic Standard).

    Le label international COSMOS constitue la référence ultime en matière de cosmétique naturelle et biologique. Ce label s’appuie sur 4 critères de base:

    Premièrement et avant tout, l’usage de matières premières naturelles, ce qui promeut les ingrédients issus de l’agriculture biologique et simultanément le respect de la biodiversité. Les OGM sont interdits, de même que les matières d’origine pétrochimique et les additifs nocifs pour la santé, comme les parabènes, le phénoxyéthanol ainsi que les parfums et les colorants synthétiques. De plus, ces produits ne peuvent pas avoir été testés sur les animaux.

    Deuxièmement, ce label encourage une approche responsable en matière environnementale et énergétique, également en ce qui concerne l’attention portée aux emballages recyclables.

    Troisièmement, il garantit l’usage de techniques de production et de transformation éco-responsables, pour la nature et pour l’humain.  Quatrièmement, il vise à intégrer et à déployer le concept de “chimie verte”.

    Ces exigences concernent donc tout le cycle de vie du produit, de son développement en passant par l’approvisionnement des matières premières, sa production et son marketing pour aboutir au contrôle des produits cosmétiques biologiques. Enfin, pour le définir concrètement en chiffres, le label COSMOS organic exige que minimum 20% des ingrédients sur le total du produit soient biologiques et que 95% des PPAIs (PPAI =Physically Processed Agro-Ingredient = Agro-Ingrédient Physiquement Transformé) provenant de l’agriculture soient de qualité bio.

    C’est donc avec une fierté légitime que nous apposons ce logo sur nos emballages, en gardant toujours à l’esprit que ce qui est bon pour la nature est bon pour nous aussi.

  • Cosmébio garantit qu’il s’agit de cosmétique « propre », respectueuse de l’humain et de l’environnement. Outre les pourcentages minimaux requis d’ingrédients d’origine naturelle et d’origine biologique, les produits certifiés biologiques s’inscrivent dans une vision éthique plus large de la cosmétique. Pour citer quelques critères parmi d’autres, la chimie verte, la transparence de la communication et le respect des travailleurs du secteur sont prescrits par le label Cosmébio

    Le label bio Cosmébio est désormais bien ancré dans la législation européenne et sa gestion est assurée par Cosmébio, un organisme sectoriel international qui représente plus de 400 producteurs de cosmétique écologique. L’objectif de Cosmébio est de promouvoir les cosmétiques biologiques en soi, et non le contrôle dont ils font l’objet, celui-ci étant effectué par l’organisme de contrôle indépendant Ecocert.

    Depuis le 1er janvier 2017, tous les nouveaux produits cosmétiques introduits sur le marché du biologique doivent être formulés conformément aux exigences du standard COSMOS. Lorsque le label certifié “Cosmos Organic “ ou “Cosmos Natural” apparaît sur l’emballage d’un produit, ceci garantit que sa formulation remplit les conditions requises pour pouvoir l’utiliser.

  • Le label Bio de l’UE atteste que la production s’est déroulée dans le respect des règles très strictes qui régissent l’agriculture biologique, la transformation et la vente.

    Le terme “biologique” est protégé par la loi dans toute l’Europe. Un produit ne peut porter le label “biologique” que si tout au long de la chaîne de fabrication – du champ au magasin – il a été contrôlé et certifié comme tel. Les produits biologiques sont cultivés en pleine terre, dans des sols fertiles, sans usage d’engrais chimiques ni de pesticides. C’est pourquoi ils poussent plus lentement, à un rythme naturel.

    Le consommateur montre un intérêt croissant pour les produits biologiques car il est de plus en plus soucieux de la sécurité de la chaîne alimentaire, des risques potentiels qui en découlent pour sa santé, du bien-être animal et de son empreinte écologique.

    Nos ancêtres avaient un régime alimentaire 100 % biologique. Les méthodes de l’agriculture conventionnelle moderne, qui font usage d’organismes génétiquement modifiés (OGM), d’engrais synthétiques, d’insecticides et d’herbicides, n’existaient pas de leur temps. C’est au cours du siècle passé que notre alimentation et les méthodes agricoles ont changé en profondeur, alors que notre organisme et nos gènes sont restés les mêmes.

    Les produits biologiques sont certes plus chers à la caisse, mais ils prennent en compte votre santé et celle de vos enfants, le bien-être des animaux, l’environnement et la biodiversité. Une récente étude scientifique de l’université de Newcastle a montré que les fruits, légumes et céréales biologiques contiennent 20 à 40% de plus d’antioxydants importants que ceux issus de l’agriculture conventionnelle. Cette même étude a aussi révélé que les végétaux biologiques affichent des niveaux moins toxiques de métaux lourds comme le cadmium (des taux jusqu’à 48% plus bas), de pesticides et de concentrations en azote.